Mediapart crucifie Sarkozy et apporte la preuve du financement de sa campagne de 2007.


Le journal en ligne Mediapart vient encore de s’illustrer dans le créneau du journalisme d’investigation qui lui sied à merveille. En effet, ce samedi 28 avril,  ce journal dirigé par Edwy Plenel, a présenté un document qui prouverait que le colonel Kadhafi aurait donné son “accord de principe” pour financer la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007.

Dans ce document, une note issue des services secrets libyens signée par son chef de l’époque, Moussa Koussa, et traduite de l’arabe par Mediapart, on peut lire que, dès 2006, le gouvernement libyen aurait décidé “d’appuyer la campagne électorale” de Nicolas Sarkozy pour un “montant de 50 millions d’euros”. La note ne précise pas si un tel financement a effectivement eu lieu.

Moussa Koussa ajoute que cet accord est consécutif au “procès-verbal de la réunion tenue le 6/10/2006, à laquelle ont participé de notre côté le directeur des services de renseignements libyens (Abdallah Senoussi) et le président du Fonds Libyen des investissements africains (Bachir Saleh), et du côté français M. Brice Hortefeux et M. Ziad Takieddine”. L’ex-ministre de l’intérieur, Brice Hortefeux, a déclaré n’avoir “jamais rencontré Moussa Koussa et Bachir Saleh”ancien homme clef du régime libyen et actuellement recherché par Interpol. Mediapart explique avoir obtenu cette note de la part “d’anciens hauts responsables du pays, aujourd’hui dans la clandestinité”qui l’ont communiquée “ces tout derniers jours”.

Mediapart relève, par ailleurs, que l’auteur de cette note et son destinataire ont vécu, à l’heure de la chute du régime Kadhafi, des destins similaires. Moussa Koussa vit actuellement au Qatar, sous protection, après avoir fui la Libye en guerre, en mars 2011, ralliant d’abord Londres, puis quelques semaines plus tard Doha. Bachir Saleh, emprisonné brièvement par les rebelles du Conseil national de transition (CNT) avant d’être relâché en août dernier, a été exfiltré et accueilli par les Français. Comme l’ont déjà rapporté des sources crédibles comme Rue89 ou africascoop lui et sa famille bénéficient toujours de la protection des autorités françaises qui leur ont accordé un titre de séjour provisoire.

Source: Mediapart.fr

Interrogé par Mediapart, Ziad Takieddine, l’homme d’affaires qui a introduit dès 2005 en Libye Claude Guéant, et Nicolas Sarkozy lui-même, a déclaré que “ce document prouve qu’on est en présence d’une affaire d’Etat, que ces 50 millions d’euros aient été versés ou non”.

En réponse à la demande de l’équipe de campagne de François Hollande de s’expliquer sur les informations dévoilées par Mediapart sur le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 par le colonel Kadhafi, Nathalie Kosciusko-Morizet, porte-parole du président-candidat, a dénoncé samedi “une diversion grossière”, imputée à “l’équipe de François Hollande”.

“Il s’agit d’imaginer un financement libyen de 50 millions d’euros, dans une campagne électorale dont les comptes sont plafonnés à 22 millions d’euros. Des comptes qui ont par ailleurs été validés par le Conseil constitutionnel et n’ont donné lieu à aucune contestation, a ajouté Madame la porte-parole du président en campagne électorale.

A votre avis, Saïf Al-Islam, le fils du Colonel défunt, et le journal en ligne Mediapart ont-ils raison?

About Philémon M. OWONA

http://www.linkedin.com/in/philemonowona

No comments yet... Be the first to leave a reply!

Tell us what you think. Cliquez ici et donnez votre avis

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 45 other followers

%d bloggers like this: