Economie: La Vigueur du Franc Suisse inquiète de plus en plus


Le 10 Août 2011, la monnaie unique du vieux continent, l’Euro (Eur), atteignait son niveau le plus bas face au Franc Suisse (CHF). Soit, 1 Eur= 1,04 CHF. Au mois de septembre 2011, pour tenter de ralentir l’envolée de la valeur de la devise helvétique, la Banque Nationale Suisse (BNS) fixait le seuil plancher à un 1,20 franc suisse pour un euro. L’objectif étant de protéger l’économie suisse à l’export (notamment l’industrie des machines, l’horlogerie, etc…) et l’emploi des résidents suisses actifs dans ces secteurs.

Mais seulement, en lançant cette initiative – louable et supposée être salvatrice pour l’économie suisse – la BNS avait certainement minimisé les conséquences sur les partenaires de la Suisse, d’une part; et d’autre part, sur la vigueur de la devise helvétique elle-même, sur le long terme.

Autrement dit, la politique de change pratiquée par l’institution émettrice de la devise suisse commence à inquiéter les autres pays européens.

En effet, en achetant des dizaines de milliards d’euros en mai et en juin pour stabiliser sa propre monnaie, en plein envol incrontrôlé, la banque centrale suisse a aussi compliqué la perspective sur le marché des changes dans les pays périphériques. Comment cela est-il possible? C’est très simple…

Pendant longtemps, des milliers de ménages polonais ont souscrit des prêts immobiliers dans la devise helvétique. Aujourd’hui, la monnaie unique européenne (que la Pologne n’utilise pas) ayant sclérosé le marché international, les familles polonaises doivent désormais plus d’argent que ce que valent leurs domiciles sur le marché. La vogue des crédits immobiliers en francs suisses remonte au milieu des années 2000, quand de nombreux jeunes Polonais, aspirant à quitter les appartements soviétiques de leur enfance, ont souscrit en masse des prêts dans cette devise.

Par ailleurs, si la banque centrale helvétique a acheté autant de milliards d’euros afin de contenir la vigueur de sa propre monnaie et diminuer ainsi sa capacité de valeur refuge, c’est qu’elle prévoit d’écouler cette devise étrangère acquise plus tard, en temps opportun. Mais, comme personne ne peut prédire avec assurance la fin de l’interminable crise de l’euro, les milliards d’euros achetés par la BNS suffiront-ils pour maintenir le taux plancher CHF/EUR à 1,20? Le pari de la BNS sur l’euro n’est-il pas sans risque majeur sur des économies périphériques comme celle de la Hongrie, par exemple?

Pour le moment, le seul avantage palpable de cette accumulation des devises étrangères par la BNS, ce sont ses réserves de change qui ont bondi de 40% en un an à 365 milliards de francs suisses (environ 303 milliards d’euros), faisant passer la Confédération Helvétique à la sixième place des pays les plus importants détenteurs de devises étrangères, derrière la Chine, le Japon, l’Arabie saoudite, la Russie et Taïwan.

Les dernières statistiques publiées par la BNS, elle-même, semblent confirmer le doute que provoque son action sur le marché de change. “les pertes de change se sont inscrites à 0,3 milliard de francs pour les six premiers mois de l’année”, reconnaît la banque centrale.

Enfin, selon le communiqué de presse publié le 31 juillet, la BNS a vu son bilan s’accroître considérablement en raison du cours plancher pour le franc suisse. Ce qui expliquerait peut-être pourquoi la banque centrale a commencé à prendre des positions sur des échéances plus courtes qu’auparavant. D’autant que, loi de l’offre et de la demande oblige, certains analystes déclarent la lutte vaine par avance. En fin d’échanges européens mercredi, la devise helvétique baissait encore légèrement face à l’euro, à 1,201 4 CHF (franc suisse) pour un EUR (euro).

About Philémon M. OWONA

http://www.linkedin.com/in/philemonowona

No comments yet... Be the first to leave a reply!

Tell us what you think. Cliquez ici et donnez votre avis

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 48 other followers

%d bloggers like this: