Une fausse sélection togolaise de football affronte le Bahrein.


Les faux Eperviers du Togo

Les faux Eperviers du Togo

Le 7 Septembre dernier, l’équipe de Bahrein affrontait la sélection nationale du Togo en match amical. Cette rencontre sportive comptant pour les préparatifs du championnat d’Asie de l’Ouest, se déroulait dans le stade d’Al Manama. La victoire sans appel de Bahrein sur un score final de 3-0 contre son adversaire togolais était de bonne augure pour la suite des préparatifs en vue du championnat d’Asie de l’Ouest qui débute le 24 Septembre prochain.

Seulement voilà, l’équipe que les joueurs de Bahrein affrontaient sur la pelouse d’Al Manama n’était pas celle des Eperviers du Togo. Cette information incroyable est livrée par le Général Seiyi Memene de la fédération togolaise de football, en personne. De l’avis même du Général Memene, la fédération togolaise de football ne connaît pas les joueurs qui sont descendus sur la pelouse du stade Al Manama de Bahrein ce 7 Septembre 2010.

”Les joueurs qui ont disputé ce match ne sont pas de vrais joueurs. Nous n’avons pas envoyé d’équipe au Bahrein” précise le président du comité intérimaire de la fédération togolaise de football.

C’est le même son de cloche que renvoie le ministère en charge des sports au Togo: ”Le ministère a ouvert une enquête” se contente de déclarer Nabine Gnonh, porte-parole du ministre.

Neuf mois après la fusillade mortelle dont la délégation togolaise de football avait été la cible, en route pour la CAN 2010 organisée en Angola en début d’année, la fédération togolaise de football vient de s’illustrer dans un régistre, cette fois-ci, plus rocambolesque. L’on ne saura jamais où se trouve la vérité, mais une chose est sûre: Le Togo et sa fédération de football vont finir par devenir tristement célèbres à cause d’une absence totale de rigueur dans la gestion de l’équipe des Eperviers. Au rythme où la fédération de football du Togo en est à enchaîner les bourdes les unes aussi incroyables que les autres, il est à craindre qu’une sanction sèvère de la part de la FIFA ne s’abatte sur elle, sous peu. Aujourd’hui, si cette fédération en est à oublier de décommander un match amical, et de se faire doubler par ”un faux agent” qui serait allé négocier un vrai match amical contre une fausse équipe de football du Togo – tout comme la même fédération de football, en janvier dernier, en était arrivée à oublier de communiquer son itinéraire à la CAF et à la COCAN avant la CAN 2010 en Angola – qui sait ce que nous réserve cette même fédération togolaise dans les prochains jours? 

Et puis, qui peut vraiment croire à la légende qui dit qu’une équipe nationale de football qui affronte le Botswana le 4 Septembre, et qui se retrouve en transit à Lomé le 6 Septembre, soit annoncée sur la pelouse d’Al Manama le 7 Septembre et y affronte effectivement la sélection nationale Bahreinie? Quoi de plus normal que les responsables de la fédération hôte commencent à souçonner une arnaque, la rencontre à peine achevée sur le score de 3-0 en faveur de l’équipe de Bahrein. Et en découvrant finalement que la véritable sélection du Togo annoncée n’avait rien à voir avec celle présente sur la pelouse, les imposteurs arborant les couleurs officielles du Togo ont fini par être pris pour des ressortissants du Niger. De parfaits inconnus en lieu et place d’authentiques joueurs de la sélection togolaise de football, telle a été la rocambolesque découverte effectuée par les Bahreïnis le 7 Septembre dernier. L’occasion faisant le larron, ces joueurs de la fausse sélection nationale du Togo et le ”faux agent” qui a ficelé cette arnaque en bonne et due forme, ont néanmoins empoché la rondelette somme de $ 200’000.

Le très mauvais jeu des Togolais nous a surpris, mais de là à penser que nous avions affaire à une fausse équipe…” proteste un responsable Bahreini. Ils ”n’avaient pas la condition physique pour jouer un match pendant 90 minutes. C’était une pure perte de temps”, renchérit le coach Bahreini, écoeuré.

L’amateurisme, en standard de gestion d’une structure comme l’équipe nationale togolaise, couplé à la cupidité, à la facilité et à l’irresponsabilité de la fédération togolaise de football ont eu raison de la naïveté de leurs hôtes Bahreinis. A la suite de ce rocambolesque épisode du football africain, il est utile de réclamer que ces dysfonctionnements, qui ne sont pas nouveau dans le football togolais, cessent au plus vite.

En attendant les résultats d’une éventuelle enquête conduite par la FIFA, Bahreinis et Togolais se doivent de rejouer ce match, ne serait-ce que par souci d’honnêteté, à la charge exclusive de la fédération togolaise de football.

Donnez-nous votre avis. Veuillez répondre à cette question: Ce match amical entre Togolais et Bahreinis doit-il être reprogrammé?



Categories: News, Sports

Tell us what you think. Cliquez ici et donnez votre avis

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: