Mediapart: Tacle appuyé sur la fédération française de football et Laurent Blanc.


La contre-attaque de www.mediapart.fr a démarré ce matin, samedi 30 avril. Cette contre-attaque a, d’ailleurs, déjà commencé à faire des dégâts au sein de la fédération française de football (F.F.F.).

En effet, ce samedi après-midi, dans l’attente des conclusions d’une enquête menée par la F.F.F, et dirigée par M.Patrick Braouzec, Président de la Fondation du Football, et par l’I.G.J.S. (Inspection générale de la jeunesse et des sports), François Blaquart, le DTN du football français, a été suspendu de ses fonctions par Mme la ministre des Sports, Chantal Jouanno, et le président de la F.F.F, Fernand Duchaussoy. Cette décision, prise ”d’un commun accord” et ”avec effet immédiat”, est, à n’en point douter, le début d’un long feuilleton médiatico-sportif.

Après avoir été le média qui a révélé que le Directeur technique national (DTN) et le sélectionneur de l’équipe de France (Laurent Blanc) envisageaient d’instaurer des quotas de joueurs Blancs dans les structures de formation de football en France, trop majoritairement black et squattées par des jeunes bi-nationaux – qui optent toujours de jouer pour l’équipe nationale de leur pays d’origine – aux yeux de certains, www.mediapart.fr a eu droit à une volée de bois vert. Après avoir eu droit aux démentis et autres professions de foi d’usage, le site Mediapart a publié ce samedi matin la transcription, au mot près, des propos tenus le 8 novembre 2010, au cours d’une réunion rassemblant une vingtaine de cadres, responsables de la DTN et entraîneurs nationaux. L’ordre du jour, énoncé par le directeur technique national François Blaquart: ”une vraie politique sportive de la fédération”.

Selon Mediapart, une discussion, portant sur le problème des jeunes bi-nationaux, a fait réagir différents protagonistes de la manière suivante…Extraits:

Laurent Blanc (Sélectionneur équipe de France seniors): ”Ca me choque

Erick Mombaerts (sélectionneur équipe de France Espoirs): ”Est-ce qu’on s’attelle au problème et on limite l’entrée du nombre de gamins qui peuvent changer de nationalité? Oui? Non? Donc, auquel cas, on est obligé de le faire sous le coude. (…) Mais est-ce qu’il faut le faire. Je pense que tout le monde doit être concerné, là. Laurent, qu’est-ce que t’en penses?

Laurent Blanc: ”Moi j’y suis tout à fait favorable. Sincèrement, ça me dérange beaucoup. Ce qui se passe dans le football actuellement, ça me dérange beaucoup. A mon avis, il faut essayer de l’éradiquer. Et ça n’a aucune connotation raciste ou quoi que ce soit. Quand les gens portent les maillots de l’équipe nationale des 16 ans, 17 ans, 18 ans, 19 ans, 20 ans, Espoirs, et qu’après ils vont aller jouer dans des équipes nord-africaines ou africaines, ça me dérange énormément. Ça, il faut quand même le limiter. Je dis pas qu’on va l’éradiquer mais le limiter dans ces pôles-là…”

Erick Mombaerts: ”Donc il faut 30%? Un tiers de gamins qui peuvent changer (de nationalité)?”

François Blaquart (DTN):Même pas (…) L’idéal effectivement, c’est de dire, mais pas officiellement: de toute façon on ne prend pas plus de tant de gamins qui sont susceptibles de changer (de nationalité) à terme. On peut baliser, en non-dit, sur une espèce de quota. Mais il ne faut pas que ce soit dit.”

Laurent Blanc:On veut pas éliminer les étrangers, pas du tout, mais faire en sorte que les pôles Espoirs ou les pôles de la DTN testent sur des critères mieux définis pour pouvoir attirer d’autres personnes, parce que si on a toujours les mêmes critères, y aura toujours les mêmes personnes. Et plus ça va, plus ça va être encore davantage. Parce que je suis sur les terrains tous les samedis, je vois quelques centres de formation: on a l’impression qu’on forme vraiment le même prototype de joueurs: grands, costauds, puissants. Grands, costauds, puissants. Grands, costauds, puissants. Grands, costauds, puissants. Qu’est-ce qu’il y a actuellement comme grands, costauds, puissants? Les blacks. Et c’est comme ça. C’est un fait actuel. Dieu sait que dans les centres de formation, dans les écoles de football, ben y en a beaucoup. Je crois qu’il faut recentrer, surtout pour des garçons de 13-14 ans, 12-13 ans, avoir d’autres critères, modifiés avec notre propre culture. Je vais vous citer les Espagnols: ils n’ont pas ces problèmes-là. Ils ont des critères de jeu qui sont très précis, à 12-13 ans. (…) Les Espagnols, ils m’ont dit: Nous, on n’a pas de problème. Nous, des blacks, on n’en a pas.”

L'un des auteurs de l'enquête qui met le football français à nu

Fabrice Arfi, journaliste à Mediapart

Journaliste à Mediapart, Fabrice Arfi revient en détail sur l’enquête accusant les dirigeants français de discrimination raciale. Enquête qu’il a menée aux côtés d’autres journalistes en service chez Mediapart. Dans cette interview, il affirme que Laurent Blanc l’a appelé le soir de la révélation de ce scandale.

Question: Fabrice Arfi, que pensez-vous des réactions qui ont suivi la publication des résultats de votre enquête?

Fabrice Arfi: On ne s’attendait pas à ce que Laurent Blanc, François Blaquart ou autres, confirment notre enquête même si j’aurais préféré pour eux qu’ils ne démentent pas. Ils ont décidé de démentir, tant pis pour eux. Mediapart a les preuves de ce qu’il avance. On est évidemment en mesure de prouver chaque parole rapportée, chaque fait rapporté. Evidemment, nous allons continuer car l’affaire est gravissime. Nous voulons dévoiler ce que nous savons sur ce dossier, de mesure à justifier ce que nous écrivons.

Question: Laurent Blanc a parlé d’une réunion le 8 novembre 2010. Prenez-vous ça comme un début d’aveu ?

Fabrice Arfi: Ça peut être un possible début d’aveu. Laurent Blanc m’a appelé jeudi soir en me disant qu’il n’était pas présent à la réunion du 8 novembre. Mais quand je lui ai dit qu’il y avait une photo de lui assez nette sur le site de la FFF, il m’a dit « Ah bon ? » Il a enchaîné en me disant que c’était un conseil fédéral. Je lui ai répondu que le président de la Fédération est venu en fin de réunion, mais c’était avant tout un rassemblant de la DTN. Je suis un peu surpris. Il m’a également dit qu’il ne souhaitait pas porter plainte pour diffamation contre Mediapart car ce serait nous donner trop d’importance. Vu la gravité des faits que nous rapportons, peut-on le prendre comme un début d’aveu ?

Question: Pour se lancer dans de telles accusations, Mediapart doit être en possession de preuves solides…

Fabrice Arfi: Vous vous imaginez bien qu’on ne se lance pas dans une affaire comme ça si on n’a pas de biscuit. Oui, nous avons des preuves irréfutables de ce que nous avançons.

Question: Si la FFF vous sollicite pour travailler mutuellement sur cette affaire, accepteriez-vous ?

Fabrice Arfi: J’ai bien suivi les réactions prudentes de M.Duchaussoy et de Mme Jouanno. Sincèrement, je me félicite qu’il y ait des relais institutionnels à nos révélations. C’est-à-dire que la FFF et le ministère prennent à bras-le-corps ce que nous avons écrit et nous participerons journalistiquement à la manifestation de la vérité pour que cette affaire aille jusqu’au bout.

Question: Combien de temps vous a pris cette enquête ?

Fabrice Arfi: On a été six sur cette enquête. On a commencé à travailler dessus il y a près de trois semaines. En revanche, je ne sais pas jusqu’à quand ça va durer.

Le football français est à l’image de sa société. Il est raciste et il exclut. […] Je ne dis pas que [ces accusations] sont vraies mais, en tout cas, elles reflètent totalement la réalité de l’heure et du moment.” Pape Diouf, ancien président de l’Olympique de Marseille répondant au micro de RMC.



Categories: Buzz, Sports

Tell us what you think. Cliquez ici et donnez votre avis

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: