Union Européenne: La fin de la libre circulation n’est plus qu’une question de temps.


Le Danemark a pris tous les européens de court cette semaine: Il vient de décrèter unilatéralement la fin de Schengen en rétablissant les contrôles d’identité sur ses frontières avec la République fédérale d’Allemagne et la Suède. Raison officielle avancée:  Lutter contre la criminalité. Les contrôles aux frontières nationales dans l’espace Schengen, c’est pourtant la raison et le thème de la réunion des ministres européens de l’Intérieur à Bruxelles ce jeudi, 12 mai. Comme l’on peut le constater, tout ce branle-bas de combat politico-diplomatique n’augure rien bon pour la libre circulation au sein de l’Union Européenne.

D’après les médias européens près de la gauche, c’est le Danemark qui – en enfonçant une porte progressivement ouverte par l’afflux de migrants en provenance de la Tunisie sur le territoire italien – ”a jeté un froid avec l’annonce du rétablissement de contrôles douaniers permanents à ses frontières nationales avec l’Allemagne et la Suède pour lutter contre l’immigration illégale et la criminalité organisée.”

Pour ceux qui suivent la question des politiques de migration en Europe, cette attitude danoise n’a rien de surprenant. Elle n’étonne en fait que ceux qui se font encore des illusions sur les capacités humanistes du vieux continent. Partout en Europe, ce sont les mouvements et partis politiques de droite qui sont au pouvoir. Et la chose la mieux partagée par tous ces pays européens sous contrôle d’un gouvernement de droite ou de centre-droit, c’est le sentiment anti-immigré qui y fait recette. Ici, l’étranger est un épouvantail qui fait gagner des élections. L’étranger, c’est cet ennemi qui rapporte des suffrages à des partis qui n’ont pour seule proposition de gouvernement que la fin pure et simple de l’immigration extra-européenne en provenance d’Afrique, des pays du moyen et proche-orient.

En France, aujourd’hui, il y a des Français qui sont convaincus que leur salut ne dépend plus que du succès aux prochaines élections du Front National (parti d’extrême-droite). Au Danemark, l’annonce du rétablissement de contrôles douaniers permanents à ses frontières nationales avec l’Allemagne et la Suède est une mesure prise sous la pression du Parti du Peuple danois (PPD, extrême droite) opposé à l’immigration. En Suisse, où les accords de Schengen sont également contestés, malgré leur adoption par référendum en 2005 – en dépit de l’opposition de l’UDC – c’est cette Union Démocratique du Centre (UDC) qui est aujourd’hui la première force politique de la Confédération helvétique avec environ 30% des voix. Et pour ne rien faire à moitié, ce parti populiste suisse veut aller plus loin, car il estime que ”La Suisse a fait une erreur en renonçant au contrôle de sa politique d’immigration.” 

Nous pensons qu’il ne faut plus adhérer au traité de Schengen. Nous devons voir ce qu’il est possible de faire et nous devons avoir suffisamment de courage pour annuler le traité. Nous pouvons le faire, alors que le Danemark ne le peut pas parce qu’il fait partie de l’Union européenne.” Martèle Christophe Blocher, le vice-président de l’UDC.

Cette tendance portée par les mouvements populistes européens, qu’il s’agisse du Front National en France, de la ligue du nord en Italie, de l’UDC en Suisse, du PPD au Danemark ou ailleurs en Finlande, ne fait que confirmer le malaise de l’Europe face à ses immigrés. C’est ce malaise qui, apparemment, embarrasse aujourd’hui tous les partenaires du Danemark au sein de l’Union européenne et pays assimilés. Préoccupé par cette tendance au repli constatée dans de nombreux Etats sous la pression de mouvements populistes et xénophobes, cette semaine, le Président de la commission européenne, le Portugais, Manuel Barroso a reconnu devant le parlement européen que ”nous avons identifié des problèmes dans la gestion de Schengen, mais nous devons éviter les cavaliers seuls pour résoudre les problèmes, car ils donnent des arguments aux populistes et aux extrémistes qui veulent remettre en question l’acquis communautaire. Il est temps d’étouffer dans l’oeuf les mauvaises tendances”.

Pourtant, le lendemain, le gouvernement danois annonçait le rétablissement des contrôles d’identité à ses frontières.

La situation en Afrique du Nord nous pousse, en Europe, à mettre notre maison en ordre.” Plaide la commissaire européenne en charge de l’immigration Cecilia Malmtröm.

En réaction à la décision unilatérale du Danemark, ce vendredi 13 mai, la commission européenne siégeant à Bruxelles a été obligé d’adresser un avertissement au gouvernement danois et a menacé de traîner Copenhague devant la justice européenne si sa décision de rétablir les contrôles douaniers aux frontières était appliquée.

Une première évaluation juridique fait apparaître des doutes importants sur le respect par le Danemark de ses obligations et des dispositions des traités européens relatives à la liberté de circulation des biens, des personnes, des services et des capitaux s’il met en oeuvre de manière permanente les mesures annoncées.” Peut-on lire dans la lettre signée par Manuel Barroso et adressée à Lars Loekke Rasmussen, Premier Ministre danois. Lettre à travers laquelle, le Président de la Commission européenne, gardien des traités européens, informe le chef de l’exécutif danois des risques encourus et qui pourront être occasionnés par la décision unilatérale de son gouvernement.

la Commission est prête, si nécessaire, à utiliser les moyens à sa disposition pour faire respecter les lois européennes.” Conclut, pour sa part, Cecilia Malmström, la commissaire en charge des Affaires intérieures de l’Union européenne.



Categories: Focus

Tell us what you think. Cliquez ici et donnez votre avis

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: