Afrique, que deviens-tu?


”Quand on ne sait plus où on va, il faut savoir se retourner et regarder d’où on vient”, dit un proverbe sénégalais. C’est cette sagesse africaine qui, entre autres choses, est à l’origine de questions comme celle posée en titre aujourd’hui. A l’heure où le monde arabe est secoué par une poussée révolutionnaire sans précédent, à l’heure où l’économie européenne est en pleine tourmente, et que les Etats-Unis – qui ne sont pas mieux logés économiquement – bataillent ferme contre le poids de leur dette; à l’heure aussi où la Chine commence tranquillement à s’installer dans son fauteuil de prochaine première puissance mondiale, arrive cette question essentielle pour tout africain soucieux du devenir de l’Afrique et conscient de la condition de sa terre natale: Afrique, que deviens-tu au milieu de ce tourbillon?

Du débarquement des colons européens sur le continent noir, après la conférence de Berlin, jusqu’aux ”indépendances” proclamées après la deuxième guerre mondiale, l’Afrique n’a cessé de changer. La culture, l’économie, la politique, les rapports sociaux entre les différents groupes de la population… tout a changé. Ycompris la vision que l’Africain a fini par avoir de lui-même au contact des colons. La conquête des indépendances factices, le système des partis uniques, puis le multipartisme qui interviendra au début des années 1990, achèveront de donner à l’Afrique les contours du visage actuel qu’elle présente au monde.

Etant donné qu’un continent doté d’autant de richesses n’a pas pu attirer les colons – et les investisseurs arrivés après les ”indépendances” – que par son floklore et son exotisme, il faudra bien évidemment aborder l’aspect économique de l’évolution de ce grand continent. Bien entendu, la mode des plans d’ajustement structurel (PAS) imposés par le Fonds Monétaire International (FMI) aux économies africaines, au milieu des années 1980, et la dévaluation du Franc CFA, en 1994, auront leurs justes places dans cette tentative de présentation exhaustive de cette Afrique qui change.

En conséquence, dans les vidéos qui vont suivre, sont présentés des éléments qui nous interdisent d’opter résolument pour un optimisme béat ou un pessimisme irréductible lorsqu’il s’agit de penser le présent et l’avenir de l’Afrique, à la lumière de son histoire.

A l’aide de ces morceaux d’histoire, notre tentative est d’inspecter certains aspects de la politique du moment colonial et post-colonial, moins bien perçue par les jeunes générations d’Africains, aujourd’hui; de s’en approprier les éléments positifs en vue de s’envoler vers des victoires que leurs ancêtres n’ont pas eu le privilège de connaître.

Au commencement, l’Afrique n’était qu’un vaste champ de conquêtes étrangères.

  • Première vidéo…

 

  • Deuxième vidéo… 

 

  • Troisième vidéo…


Categories: Reality check

Tell us what you think. Cliquez ici et donnez votre avis

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: