Deuxième débat présidentiel américain: Barack contre-attaque


Pour son deuxième débat télévisé, Barack Obama n’avait pas le choix. Après une première prestation ratée il y a deux semaines,  il devait se reprendre. Et mardi soir, le président  américain aura réussi son objectif.

Profitant d’un échange qui prenait la forme d’une discussion avec 82 électeurs indécis de l’état de New York, Obama est enfin passé à l’offensive. Pour à la fois essayer de mettre en avant les contradictions de Mitt Romney et défendre également son propre bilan.

Face à lui, Romney a lui aussi eu plutôt une bonne soirée, confirmant qu’il pouvait apparaitre comme une alternative au président en place. A la fin de la soirée, les commentateurs donnaient un léger avantage à Obama, tout en rappelant néanmoins que le candidat républicain avait réussi deux débats plutôt convaincants à la suite.

Pour Obama, la transformation était complète. Dès le début du débat, il s’en est pris directement à Romney pour assurer par exemple qu’il n’avait pas un plan économique en cinq points mais un plan en un seul point : celui de baisser les impôts des plus riches pour qu’ils soient encore plus riches.

A plusieurs reprises dans la soirée, Obama a choisi notamment de revenir sur les déclarations de l’ex-gouverneur du Massachusetts durant les primaires républicaines, rappelant comment il avait promis de réduire les impôts des 1% les plus riches ou comment il avait assuré qu’il allait s’opposer à l’assimilation des enfants d’immigrés illégaux. Assurant notamment que son adversaire avait pris des positions “extrêmes” sur de nombreuses questions de société, comme l’avortement.

Romney, de son côté, a marqué le plus de point quand il a martelé que la classe moyenne avait été “enterrée” sous Obama, répétant à l’envi le chiffre des 23 millions de sans emplois. Le républicain a aussi repris à maintes reprises le thème des promesses non tenues par l’administration en place depuis quatre ans.

Dans l’un des moments les plus tendus, les deux hommes se sont notamment affrontés sur la question sur la question libyenne et l’attentat contre l’ambassade américaine à Benghazi.

Alors que Romney se demandait pourquoi certains membres de l’administration n’avaient pas parlé plus tôt d’une attaque terroriste, Obama, tout en colère rentrée, a rétorqué que “toute suggestion que des membres de mon équipe avait joué à des jeux politiques était déplacée“.

Romney s’est vu de surcroit contredit par la journaliste modératrice de CNN, Candy Crowley, lorsqu’il mettait en doute le fait que président avait parlé d’un “acte de terreur” au lendemain de l’attaque.

En guise de conclusion, Obama a tenté une dernière fois de montrer la différence d’approche entre les deux candidats. Franchissant un pas qu’il n’avait pas franchi il y a deux semaines, il n’a pas manqué de dénoncer la phrase de Mitt Romney sur les 47% d’Américains qui vivent “aux crochets” du gouvernement. “Pour moi, il parlait de nos retraités, de nos étudiants, et des gens qui travaillent dur tous les jours“, a dit Obama. Confirmant ainsi qu’il avait retrouvé son pugnacité.

Et les experts politiques de prédire que le troisième et dernier débat la semaine prochaine sera capital…

Sources: Fabrice Rousselot & Euronews



Categories: News

Tell us what you think. Cliquez ici et donnez votre avis

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: