The Economist: La France est une bombe à retardement au cœur de l’Europe


 

Il n’y a pas qu’en Allemagne que les pressions sont exercées sur la France. Cette semaine, l’hebdomadaire britannique The Economist lui consacre sa couverture (mondiale). Le magazine résume :

Les inquiétudes sur l’économie européenne ont tendance à se concentrer sur les pays périphériques, mais au cœur de la zone euro il existe une autre menace… bien plus grande. La dégradation de la compétitivité de la France s’est accélérée et si le pays manquait à se réformer, c’est la chute de l’euro qu’il pourrait entraîner avec lui.”

Dans son éditorial, The Economist explique que la France a beaucoup profité de l’euro (qui lui a apporté des taux d’intérêts peu élevés), mais est ”de plus en plus vulnérable”. Ses faiblesses ont été mises à nu par la crise. La France a perdu de la compétitivité par rapport à l’Allemagne, et ”la tendance s’accélère” alors que l’Allemagne, elle, a ”réduit ses coûts et engagé de grandes réformes”.

Faute de pouvoir dévaluer, la France a creusé son déficit public et sa dette. Les dépenses publiques représentent 57% du PIB aujourd’hui, le taux le plus élevé de la zone euro. La dette publique est passée de 22% du PIB en 1981 à 90% aujourd’hui.

The Economist fustige (sans surprise) l’incapacité de la France à réformer son marché du travail, la règlementation excessive de son économie, le poids des impôts, les charges pesant sur les salaires, le faible nombre de nouvelles entreprises, la croissance nulle, le taux de chômage des jeunes (25%), le déficit extérieur…

Un coup de chapeau est donné à François Hollande, qui a endossé le rapport Gallois sur la compétitivité et veut introduire de la flexibilité dans le marché du travail. Mais l’hebdo britannique trouve qu’il a l’air hésitant et partagé (”half-hearted”) :

Pourquoi le business le croirait alors qu’il a déjà introduit des mesures très à gauche, y compris une tranche supérieure de 75% sur l’impôt sur le revenu, une augmentation de la fiscalité sur les entreprises, la richesse, les revenus du capital et les dividendes, une hausse du salaire minimum et un retour en arrière partiel dans la réforme déjà votée qui prévoit le recul de l’âge de la retraite ?

François Hollande devrait faire distribuer The Economist à l’électorat de gauche : il remonterait dans son estime.

The Economist juge que les autres pays de la zone euro ont engagé des réformes structurelles ”plus vite et plus ambitieuses” que ne le fait la France. Le FMI n’a-t-il pas récemment averti la France qu’elle risquait d’être rattrapée et dépassée par l’Italie et l’Espagne ?

 

Une attaque des marchés dès 2013 ?

Au-delà de l’économie française, ce qui est en jeu, conclut l’hebdo, c’est le sort l’euro lui-même :

Monsieur Hollande a eu raison de critiquer Angela Merkel pour avoir poussé trop fort l’austérité. Mais il s’est caché sous la table quand on a commencé à discuter de l’intégration politique nécessaire pour résoudre la crise de l’euro.”

Selon l’hebdo, ni les élites françaises, ni le peuple ne sont prêts à de nouveaux abandons de souveraineté, pas plus qu’ils ne sont prêts à des réformes structurelles :

Alors que la plupart des pays discutent de l’ampleur des abandons de souveraineté qu’ils devront faire, la France évite soigneusement tout débat sur le futur de l’Europe.”

In cauda venenum, l’hebdo, qui est influent sur les marchés, juge que les investisseurs sont cléments avec la France. Et prédit que cela ne durera pas : ”On ne défie pas infiniment les lois économiques”, gronde-t-il. ”Le sentiment des marchés peut tourner rapidement.”

Et The Economist se risque à une prophétie :

La crise pourrait frapper dès l’an prochain. […] Monsieur Hollande n’a plus beaucoup de temps pour désamorcer la bombe à retardement au cœur de l’Europe.”

Sources: Rue89, The Economist, BFMTV & Euronews



Categories: Economy

Tell us what you think. Cliquez ici et donnez votre avis

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: