NASA: Une découverte faite sur Mars est sur le point d’être rendue publique


Le robot Curiosity de la NASA, qui explore la surface de Mars, aurait fait une découverte majeure. C’est, du moins, ce que laissent entendre de nombreux blogueurs scientifiques.

Selon le site du magazine technologique Wired, l’un des géologues de l’équipe qui supervise les activités du robot sur la planète rouge, John Grotzinger, aurait déclaré qu’une découverte historique, faite sur Mars, est sur le point d’être rendue publique. L’équipe de la NASA tient cependant à vérifier et à contrôler méthodiquement les résultats recueillis. Ceux-ci pourraient être rendus publics lors d’une conférence de presse prévue à San Francisco (Californie, Etats-Unis) le 3 décembre, à l’occasion de la rencontre annuelle de l’Association Américaine de la Géophysique (AGU).

Cette découverte fait partie de celles qui rentrent dans les livres d’histoire. Ce sera une grande avancée”. C’est par ces mots que John Grotzinger a répondu à une question de la radio publique américaine. Même si cette réponse n’a rien d’une annonce définitive, elle porte en elle-même des éléments qui permettent aux observateurs de faire des conjectures.

Et ce d’autant que John Grotzinger parle, ici, d’une trouvaille faite à l’aide d’un instrument embarqué dans le robot Curiosity appelé: SAM (Sample Analysis at Mars). La particularité de SAM? L’une de ses missions est de trouver des molécules organiques sur le sol martien. Et même si tous les scientifiques s’accordent pour dire que la présence de molécules organiques ne constitue pas, à priori, une preuve de présence de vie (tout simplement parce que les molécules organiques sont présentes dans tout le système solaire grâce aux météorites qui les transportent), dans le cas de la planète Mars, ces molécules organiques seraient, pourtant, une preuve suffisante de vie.

C’est en tout cas l’avis de Gilbert Levin, un ancien chercheur de la NASA (ayant travaillé sur la mission Viking de la NASA, il y a plus de 30 ans), qui pense que ”si Curiosity a effetivement récolté des molécules organiques sur le sol martien, comme l’espèrent bon nombre d’observateurs et de passionnés de l’espace, cela viendrait confirmer la thèse que j’ai depuis toujours soutenu au sujet de Mars: La vie y est possible”.

De son côté, Chris McKay, du Centre de la Recherche Ames de la NASA, à Moffett Field, en Californie, souligne que, même s’il est du même avis que Gilbert Levin, il est cependant urgent de faire preuve de précaution. En sa qualité de spécialiste sur la recherche de la vie sur Mars, il a un avis clair sur les déclarations faites par John Grotzinger à la radio NPR: L’annonce attendue à la conférence de presse du 3 décembre ”ne sera pas aussi incroyable que veut le faire croire la rumeur véhiculée par internet”.

Pour plus de détails, lire l’article écrit par

Wired 

 

Sources: NASA, NPR & Wired



Categories: Innovation

Tell us what you think. Cliquez ici et donnez votre avis

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: