CAN 2013: l’Afrique du Sud se fait neutraliser par le Cap Vert tandis que l’Angola accroche le Maroc


L’Afrique du Sud face au Cap Vert

En match d’ouverture de la 29ème édition de la coupe d’Afrique des nations, la sélection nationale d’Afrique du Sud n’est pas parvenue à s’imposer devant celle du Cap Vert (0-0), pour le compte du groupe A.

Dans un National Stadium de Johannesburg qui affichait presque complet, les Bafana Bafana ont effectué une bonne entame de match avant de se heurter à des Requins Bleus coriaces, et de baisser en régime au fil des minutes. Ils doivent se contenter du point du nul, alors que de son côté, le Cap Vert enregistre le premier point de son histoire dans la compétition pour sa première participation.

Timide entrée en matière pour l’Afrique du Sud. Devant un public acquis à sa cause pour le match d’ouverture de la CAN 2013, le pays hôte de la compétition n’est pas parvenu à s’imposer face au Cap vert qui fêtait son premier match dans une phase finale de la Coupe d’Afrique des nations (0-0). Poussés par leur public malgré la pluie qui s’est invitée, les Bafana Bafana se mettaient d’entrée à exercer un pressing sur leurs adversaires, et Bernard Parker sur le premier coup franc de la partie était proche de trouver le cadre (1ère minute). Visiblement impressionnés, les Cap-verdiens prenaient leur temps avant de rentrer dans la partie. Il fallait attendre une frappe lointaine, mais dévissée, de Ryan Mendes pour voir un début de réaction chez les hommes de Lucio Antunes (10ème).

Une partie faible en intensité

Une alerte qui avait le mérite de lancer le match et dans la foulée, Tshabalala testait les réflexes du portier des Requins Bleus sur un nouveau coup franc (12ème). En réponse, Platini tentait lui aussi sa chance, mais ne parvenait pas à trouver le cadre des buts de Khune (14ème). Les visiteurs du soir prenaient leurs aises au milieu du terrain et les Sud-africains se montraient fébriles à la récupération. Le jeu était désormais à leur compte et l’intenable Plaitini en profitait pour une nouvelle fois alerter le gardien Bafana Bafana (34ème). Une des dernières occasions du premier acte qui voyait le rythme baisser au fil des minutes, mais laissait clairement voir que le Cap-Vert semblait avoir les meilleurs atouts pour s’imposer.

Un constat qui n’a pas échappé au sélectionneur sud-africain, Gordon Isegund, qui faisait entrer Lerato Chabangu en lieu et place de Kagisho Dikgacoi pour débuter la 2ème période. Un changement tactique qui avait le mérite de remettre les Bafana Bafana dans le sens de la marche et le même Chabangu s’essayait au retourné acrobatique à l’entrée de la surface de réparation, sans succès (50ème). Mieux dans le match, les Sud-africains pensaient même bénéficier d’un penalty pour une obstruction sur Parker, mais l’arbitre laissait le jeu se poursuivre, au grand désarroi du public (55ème). Une décision qui pouvait néanmoins prêter à contestation.

Premier point pour le Cap Vert à la CAN

Sur cette nouvelle alerte devant leurs buts, les Cap-Verdiens se mettaient à jouer un cran plus haut pour bloquer l’entre-jeu. Stratégie payante puisqu’ils reprenaient le jeu à leur compte et sur un centre venu du côté gauche, Eldon voyait sa tête plongeante détournée par un Khune vigilant sur sa ligne (73ème). Un nouvel avertissement pour des Bafana Bafana qui baissaient de rythme au fil des minutes et procédaient par contres. Les deux équipes, beaucoup trop timides, se dirigeaient vers le partage des points et ce malgré la dernière tentative de Mphela pour les hôtes (89ème).

Au final, c’est sur un goût d’inachevé que les deux sélections allaient se séparer, avec plus de regrets côté cap-verdien avec les meilleures occasions du match. Les Requins Bleus se consolaient malgré tout avec le premier point pris dans cette compétition, eux qui fêtaient leur grande première dans une phase finale de la CAN. De son côté, l’Afrique du Sud va devoir montrer un tout autre visage lors de ses matchs à venir face au Maroc et l’Angola pour éviter la désillusion nationale en quittant la compétition dès la phase de poules.

Le Maroc accroché par l’Angola

Le Maroc, quant à lui, s’est heurté à un os. Après le nul entre l’Afrique du Sud et le Cap Vert (0-0), lors du match d’ouverture de cette CAN 2013, ce samedi après-midi, quelques heures plus tard, le Maroc et l’Angola se sont séparés sur le même score au National Stadium de Johannesburg. Pourtant le début de match a été animé avec les Palancas Negras qui ouvrent la première mèche avec Bile (2ème) d’un tir du pied gauche extérieur à la surface de réparation. Le Maroc répond par le milieu de terrain d’Aston Villa Karim El Ahmadi (4ème) d’un extérieur du pied droit dans la surface de réparation.

Les hommes de Rachid Taoussi accentuent leur domination avec une tentative puissante des 20 mètres du buteur de la Fiorentina Mounir El hamdaoui (10ème) et le slalom de l’ailier de Liverpool Oussama Assaïdi (13ème). Mais le portier angolais Lama veille au grain avec une belle parade sur l’occasion du joueur de la Viola. Puis après plus rien, les deux sélections nationales se neutralisent, réalisent plusieurs fautes qui cassent le rythme de la rencontre et se montrent maladroits dans le dernier geste. A l’image de Manucho et Adil Hermach qui voient leurs tirs s’envoler dans les tribunes en fin de première période.

Les entrées de Belhanda et El Arabi ne changent rien

Il faut attendre le début de la seconde période pour voir l’occasion la plus franche de ce match. Sur une faute de main, une boulette du gardien de Wydad Casablanca, Nadir Lamyaghri, le nouvel entrant Guilerme qui a remplacé Bilé à la mi-temps, reprend le ballon du bout pied (48ème). Sa tentative frôle l’extérieur du poteau droit. La réaction marocaine intervient avec l’insaisissable Mounir El Hamdaoui qui voit sa reprise de volée dans les tribunes (54ème). Pour faire la différence, le sélectionneur marocain, Rachid Taoussi fait entrer Youssef El Arabi et Younes Belhanda. Le joueur de Montpellier dribble trois joueurs puis finit son action par un tir mais ça passe à côté du poteau gauche à la 67ème minute.

Dans les dernières minutes de la partie, les Palancas Negras donnent tout pour prendre les trois points de la victoire. Mais ce n’était pas le soir de Manucho, l’attaquant du Real Valladoid, qui voit son tir (83ème) et sa tête croisé (87ème) hors cadre. En conférence de presse, le sélectionneur du Maroc, Rachid Taoussi a déclaré : “C’est un résultat positif, mais j’espère que mes attaquants trouveront l’efficacité devant les buts pour les deux prochains matchs.” Réponse le 23 janvier face au Cap Vert, qui a neutralisé les Bafana Bafana (0-0) et qui a éliminé les Lions indomptables du Cameroun. Les Lions de l’Atlas sont prévenus et devront faire attention.

Texte©: Mansour Loum & Abou Cissé. Vidéos: Eurosport® & Canal+®



Categories: Sports

Tell us what you think. Cliquez ici et donnez votre avis

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: