Chine: Xi Jinping devient le nouveau président


 

Le parlement chinois a formellement élu Xi Jinping à la présidence de la République populaire, jeudi 14 mars, parachevant le transfert du pouvoir de la génération du président sortant Hu Jintao, 70 ans, à celle du nouveau chef de l’Etat, âgé de 59 ans. Xi Jinping aura pour premier ministre Li Keqiang, dont la désignation par l’Assemblée nationale populaire est prévue vendredi.

Elu à la tête du PCC lors de son 18eme congrès en novembre dernier, Xi Jinping était automatiquement promis à prendre la présidence de la république, tous les organes de l’Etat chinois étant soumis au Parti communiste, parti unique. En endossant le titre de chef de l’Etat, Xi Jinping représentera désormais la Chine au niveau international. Il tient désormais toutes les rênes du pouvoir en Chine pour les dix prochaines années. A la différence de son prédécesseur, une fois élu secrétaire-général du PCC, il avait pris immédiatement la présidence de la puissante Commission militaire centrale, l’organe dirigeant du Parti communiste sur l’Armée populaire de libération (APL). Le premier voyage à l’étranger de Xi Jinping en tant que président de la république est prévu d’ici la fin du mois avec une visite officielle à Moscou, suivie d’une tournée en Afrique.

Premier dirigeant né après la fondation du régime par Mao en 1949, il est le fils d’un héros révolutionnaire et à ce titre l’un des “princes rouges” de la nomenklatura de la deuxième puissance mondiale. Sa personnalité se confond avec la carrière d’un homme d’appareil qui a su gravir avec habileté et prudence les échelons de la hiérarchie communiste. “De mémoire récente, il n’y a pas d’autre figure comparable cumulant un tel pouvoir” en si peu de temps, a commenté Willy Lam, expert de la politique chinoise à l’Université de Hong Kong.

Xi Jinping appartient à la noblesse rouge en Chine, ceux qu’on appelle les “Taizi” (princes héritiers). A sa naissance, en 1953, son père, Xi Zhongxun, compagnon d’armes de Mao pendant la révolution, est un des principaux dirigeants du parti communiste chinois (PCC), qui a pris le pouvoir quatre ans plus tôt. Lorsque Xi Jinping a un an, son père est nommé chef du département de la propagande du PCC. Deux ans plus tard, ce dernier est élu membre du comité central du PCC puis vice-premier ministre, travaillant sous les ordres du premier ministre Zhou Enlai.

Li Yuanchao est désigné vice-président

Un dirigeant à la réputation de réformiste, Li Yuanchao, a été désigné, jeudi 14 mars, vice-président de la Chine par le Parlement réuni en session annuelle à Pékin. M. Li, 62 ans, est membre du Bureau politique du Parti communiste chinois (PCC), l’organe dirigeant de la Chine, mais pas de son Comité permanent, le cénacle suprême du pouvoir.

Pour ce poste, Li Yuanchao était, selon les analystes, en lice avec Liu Yunshan, un conservateur en charge depuis dix ans de la propagande et de l’idéologie. M. Liu est numéro 5 dans la hiérarchie communiste.

En Chine, le vice-président a un rôle essentiellement symbolique qui comporte toutefois une fonction diplomatique non négligeable.

Avec AFP & Reuters



Categories: News

Tell us what you think. Cliquez ici et donnez votre avis

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: