Janet Yellen succède à Ben Bernanke à la tête de la FED


Janet Yellen, que le président Obama a choisie mercredi 9 octobre pour présider la Banque centrale américaine, est une économiste respectée, proche de l’élite économique progressiste, qui a passé un tiers de sa carrière à la Fed.

En choisissant Janet Yellen, 67 ans, déjà numéro deux de la Fed, le président Obama nomme, pour la première fois dans l’histoire, une femme pour présider la Réserve fédérale américaine, une institution qui est vieille d’un siècle d’existence.

Considérée comme une démocrate, Janet Yellen a passé plus de 12 ans au coeur de la politique monétaire américaine. Elle est plutôt vue au sein du Comité de politique monétaire (FOMC) comme une “colombe“, davantage préoccupée par la question du chômage que par l’inflation.

Bill Clinton lui met le pied à l’étrier

Cette passionnée d’économie, qui a épousé un économiste et dont le fils a aussi embrassé la profession, comme l’a souligné le président Obama en présentant son choix mercredi 9 octobre à la Maison Blanche, a méthodiquement grimpé les échelons de la Fed.

Après cinq ans de professorat à l’université de Harvard, elle est entrée à la Réserve fédérale par la petite porte en 1977 au sein des effectifs de chercheurs économistes qui fournissent analyses et statistiques au directoire de la Banque centrale. Elle y restera deux ans. C’est là qu’elle rencontre son mari, George Akerlof, futur prix Nobel d’économie.

Cette titulaire d’un doctorat d’économie a eu pour mentor à l’université de Yale en 1971 James Tobin, prix Nobel d’économie en 1981 et connu pour son idée de taxe sur les transactions internationales.

En 1980, Janet Yellen retourne dans l’enseignement à l’Université de Californie, à Berkeley, jusqu’à ce que le président démocrate Bill Clinton la choisisse pour être un des gouverneurs de la Fed en 1994. Au sein du FOMC, elle votera parfois contre les décisions du tout puissant président de la Fed, Alan Greenspan.

Alliée de Bernanke

En 1997, le président Clinton lui demande de prendre la tête du Cercle des conseillers économiques de la Maison Blanche jusqu’en 1999. A ce poste, elle succède à Joseph Stiglitz, économiste critique du libéralisme à outrance, qui partagera en 2001 le prix Nobel de l’économie avec son mari.

En 2004, Janet Yellen revient à la Réserve fédérale où elle préside jusqu’en 2010 l’antenne régionale de San Francisco (Californie).

Certains lui reprocheront de n’avoir pas su tirer à l’époque la sonnette d’alarme sur la bulle immobilière dans une région qui couvre la Californie, le Nevada et l’Arizona, Etats qui allaient être au coeur du désastre des prêts à risque (subprime).

Avions-nous une compréhension totale des défaillances du système de titrisation et de la façon dont cela allait affecter le système financier dans son entier ? Non“, a-t-elle reconnu plus tard devant une commission créée par les autorités pour comprendre la crise financière de 2008.

Pourtant dès fin 2007, elle est l’une des premières au sein du FOMC à diagnostiquer, avec ce ton professoral que lui attribuent certains, que “les possibilités d’un étranglement du crédit et que l’économie glisse dans la récession sont des plus réelles“.

Née à Brooklyn

A l’été 2009, son nom est cité une première fois pour remplacer Ben Bernanke, nommé à la tête de la Réserve fédérale en 2006 par George W. Bush et finalement reconduit en 2010 pour un deuxième mandat par le président Obama.

La même année, Janet Yellen accède à la vice-présidence du directoire de la Banque centrale pour quatre ans. A ce poste, elle sera un des meilleurs alliés de Ben Bernanke, soutenant sa politique exceptionnelle d’assouplissement monétaire. “Réduire le chômage doit être au centre de l’action“, répète-t-elle.

Née à Brooklyn, fille de médecin, cette femme menue au visage encadré d’un casque de cheveux blancs, est friande de tout ce qui touche à l’économie: “si vous passez une soirée à la maison, vous entendrez parler d’économie à table (…). Vous serez plus gavé de discussions économiques que vous n’en avez l’appétit“, promettait-elle dans un entretien à l’antenne de Minneapolis de la Banque centrale en 1995.

Sa mission à la tête de la FED

Comment va-t-elle réussir à arrêter la planche à billet que Ben Bernanke a mis en marche sans pour autant casser le semblant de croissance actuelle ? C’est toute la question de son mandat. Une chose est sûre : au sein du Conseil des gouverneurs, elle est considérée comme une “colombe “, avant tout préoccupée par l’emploi plutôt que par l’inflation. Les chômeurs “ne sont pas pour moi seulement des statistiques”, déclarait-elle le 11 février, lors d’une conférence de la confédération syndicale américaine AFL-CIO.

“Le coût est simplement terrible pour les salariés, sur le plan mental et la santéphysique, sur leur mariage et leurs enfants.” Une préoccupation qui n’est pas du goût de tous les gouverneurs de la Réserve Fédérale. D’autres critiquent son parcours. “Janet Yellen est un pur produit du système académique, juge un banquier d’affaires new-yorkais. Or, rien ne remplace l’expérience de l’économie réelle. Cela permet de développer l’intuition, qui parfois permet de sentir des choses que la théorie et les statistiques ne montrent pas.”

Pourtant, d’après le Wall Street Journal, dans une analyse détaillée de quelques 700 prévisions sur l’économie et l’inflation, de 2009 à 2012, faites par quatorze présidents de Réserve fédérale, Janet Yellen est celle qui a été la plus pertinente. L’anticipation est importante, mais, à la présidence de la Fed, elle sera jugée sur sa capacité à décider. Joseph Stiglitz loue sa “capacité à forger du consensus” grâce à son écoute. Elle ne sera en tout cas pas de trop pour explorer la terra incognita que Ben Bernanke lui laisse en héritage.

Avec Stéphane Lauer et l’AFP



Categories: Economy

Tell us what you think. Cliquez ici et donnez votre avis

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: