France: les amis de Dieudonné chantent la marseillaise au palais de justice de Paris [VIDEOS]


 

Hier, jeudi 17 octobre, le palais de justice de Paris a connu un après-midi agité. L’humoriste Dieudonné M’Bala M’Bala comparaissait devant la cour d’appel de Paris pour diffamation, injure et provocation à la haine et à la discrimination raciale pour une chanson exécutée dans deux vidéos diffusées sur internet. La cour d’appel rendra sa décision le 28 novembre.

Venus accompagner l’artiste au tribunal, les amis et supporters de Dieudonné, rassemblés dans la grande galerie du palais de justice, ont donné de la voix face à un groupe des membres de la LDJ (ligue de défense juive) venu protester contre l’humoriste le plus populaire et — paradoxalement — le plus controversé de France. Ensemble, les voix des deux groupes qui se faisaient face (séparés par des policiers spécialement mobilisés pour cette occasion) ont résonné jusque dans la salle d’audience pleine à craquer, barricadée — elle aussi — par les forces de l’ordre. Les soutiens de Dieudonné, pour l’occasion, ne se sont pas privés de glisser des ”quenelles”, un geste de ralliement, devenu populaire en France, destiné à se moquer du pouvoir. L’irruption des membres de la ligue de défense juive, cagoulés, a nécessité une intervention policière afin de séparer les deux groupes et empêcher les heurts.

Je vous parle d’ananas

Dans l’une des deux vidéos incriminées, où Dieudonné transforme la chanson d’Annie Cordy ”Chaud cacao” en “Chaud ananas”. L’humoriste soutient que la chanson, dont il attribue la paternité à des détenus, parmi lesquels le terroriste Carlos, fait en réalité référence à des “chauds ananas”“Merci d’être là pour la chanson française, pour la variété”, a ironisé Dieudonné devant ses supporteurs, dont certains brandissaient le fruit exotique.

“Ce n’est pas l’affaire Dreyfus !”, se sont insurgés les avocats de la Licra, SOS Racisme, l’UEFJ et J’accuse !, parties civiles dans ce dossier, devant la “surenchère” de la défense. Outre son avocat habituel, Dieudonné était défendu par trois secrétaires de la conférence du barreau ainsi qu’un détenu de la prison de Poissy qui s’était constitué partie civile pour l’occasion.

“Vous êtes obsédés par certains problèmes, je vous laisse avec eux”, a lancé Dieudonné aux parties civiles qui l’interpellaient sur la Shoah. “Moi je vous parle d’ananas, c’est un fruit qui me passionne”, a-t-il ajouté, arrachant quelques rires à la salle.

Le ministère public a rappelé que Dieudonné avait ”déjà été condamné six fois [sur une cinquantaine de procès intentés, NDLR] pour les mêmes motifs”.

Dans sa plaidoirie, Jacques Verdier a déploré “une spirale de condamnations de principe” ayant pour seul but de faire passer son client pour “l’antisémite par excellence”.

La tournée 2014 de Dieudonné démarre à Nantes, le 09 janvier. Toutes les informations pratiques sont sur son site internet: dieudosphere.com

Voici une autre vidéo de l’événement qui s’est déroulé dans l’après-midi du jeudi 17 octobre 2013, dans le grand hall du palais de justice de Paris, pendant qu’avait lieu, en cet auguste palais, le procès en appel de Dieudonné à qui il est reproché d’avoir chanté “Chaud Ananas” une adaptation de la chanson “Chaud Cacao” d’Annie Cordy.

Egalement en exclusivité: une intervention de Dieudonné à la sortie du palais de justice.



Categories: Buzz

Tell us what you think. Cliquez ici et donnez votre avis

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: