Dieudonné: 2013, l’année de la quenelle


Nous voici donc rendus à la fin de l’année 2013. Comme cela est devenu une habitude, voire une coutume, le moment est venu, pour les média, de faire la liste des personnalités qui ont marqué l’année 2013 qui s’achève.

Aux Etats-Unis, le magazine Time a désigné comme “personnalité de l’année 2013”, le pape François I, même si l’on sait que Vladimir Poutine méritait ce titre, notamment, pour avoir eu le courage de s’opposer aux élans va-t-en-guerre, en Syrie, des Etats-Unis, de la France, du Royaume-Uni et de leurs alliés au pouvoir en Israël et en Arabie Saoudite. Encore et toujours aux USA, l’agence de presse AP a désigné comme “artiste de l’année 2013”, Jennifer Lawrence, même si l’on sait que Beyoncé a chanté lors de l’inauguration [la deuxième] de Barack Obama, qu’elle a exécuté la performance la plus spectaculaire jamais vécue lors d’une mi-temps d’un Super Bowl et qu’elle vient de sortir un album qui s’est automatiquement classé à la tête des ventes aux USA. Toutefois, AP s’est rattrapée en décernant le prix de l’athlète de l’année à Serena Williams. Quant au New York Magazine, Taylor Swift est tout simplement la plus grande star pop vivant sur notre planète cette année.

De ce côté-ci de l’océan atlantique, en Afrique comme en Europe, les média ne vont pas déroger à la règle.Tandis que, pour des raisons et des critères divers, certains media vont décerner le titre de personnalité de l’année à des individus connus ou moins connus, sur ce blog, notre choix sera sans équivoque. Il sera porté sur le phénomène de la quenelle et sur celui qui a inventé ce geste anti-système. Un geste qui fait couler tant d’encre et de salive en France et au-delà.

Par conséquent et sans plus attendre, notre titre de personnalité de l’année est décerné à

Dieudonné

Les raisons du choix :

·         Tout d’abord, le goût de l’effort et le talent de l’artiste, à n’en point douter.

Voici un artiste ostracisé, banni des média officiels et persécuté depuis l’éxécution d’une saynète sur une chaine de télé française en 2003 (10 ans aujourd’hui) qui n’a jamais fait l’économie de l’effort et du travail. Résultat : un spectacle par an, un succès toujours plus grand, des thèmes variés et une maîtrise des techniques de l’humour noir et de la langue française époustouflante.

·         Ensuite, le courage et l’abnégation.

Dieudonné fait partie de ces humoristes que l’on a la chance de n’avoir qu’une fois par génération. La France des années 1970-80 a connu Pierre Desproges ; celle des années 1980 a connu  Coluche. Depuis le début des années 2000, Dieudonné règne sans partage sur la scène humoristique française. Ses incursions dans le domaine du cinéma ont souvent d’ailleurs aussi été couronnées d’un égal succès. C’est donc un artiste polyvalent, comme le prouvent aussi certaines de ses prestations dans lesquelles il pousse la chansonnette. Certaines chansons de son repertoire lui ont, par ailleurs, valu des amendes salées récemment. Et pour cause, il lui est reproché d’aborder des thèmes tabous. Artiste engagé et courageux, il est clair que Dieudonné ne s’en laisse pas conter. Il critique toutes les communautés, tous les corps de la société. Mais, c’est sans compter l’influence des groupes de pression (associations et autres groupuscules aux intérêts inavoués) actifs en France depuis l’arrivée au pouvoir à la tête de la Vème République, en 1981, de la gauche socialiste.

·         Enfin, le plébiscite.

Dieudonné remplit toutes les salles de spectacles dans lesquelles il se produit, en dépit de la chasse aux sorcières dont il est constamment la cible. Humoriste populaire en France, en Suisse, en Belgique et, autrefois, au Québec (Canada), Dieudonné déplace des foules. Ses vidéos publiées sur la plateforme Youtube engendrent des millions de vues chaque semaine. Une popularité qui a fait dire au responsable d’un groupe de pression clairement hostile à l’humoriste que son “succès est inquiètant”.

La situation de Dieudonné en France en 2013

L’économie de la France vit des moments très difficiles en cette fin d’année 2013. Le chômage des jeunes et des moins jeunes ne cesse de s’envoler et les perspectives de la croissance économique sont en berne. D’ici 5 ans à sept ans, certains experts prédisent même que l’économie anglaise déclassera celle de l’Hexagone et que le niveau de la dette totale, par rapport au PIB de la France, crèvera le plafond, si des mesures à la hauteur de la crise qui secoue la deuxième économie de l’Union Européenne ne sont pas prises rapidement.

Au milieu de ce champ de bataille économique qui devrait mobiliser toutes les énergies du gouvernement et des élites au pouvoir en France; tous les média, la classe politique et des associations aux intentions clairement guerrières ont choisi leur bouc émissaire: Dieudonné, un humoriste.

Quoi qu’on pense de l’individu, Dieudonné est un artiste unique et, donc, différent. En plus de son talent, c’est pour cette raison qu’il est intéressant. Et force est de constater que sa diabolisation — toujours faite par les mêmes — interpelle. Le glissage de quenelle qu’il a inventé connaît actuellement une campagne de diffamation jamais vécue en France, ce pays de liberté. Pour essayer d’y mettre un terme, l’artiste de père camerounais vient de porter plainte en diffamation contre X après les propos d’Alain Jakubowicz, président de la LICRA, assimilant la quenelle à un geste de “sodomisation des victimes de la shoah” [ça ne s’invente pas!]. Des propos diffamants qui, depuis, ont été repris et relayés par tous les média officiels français et étrangers.

Dieudonné est le miroir de la société française. Pour ses détracteurs comme pour ses admirateurs, cette affirmation a pris tout son sens durant l’année 2013 qui s’achève. A l’origine du geste de la quenelle, clairement  anti-système (n’en déplaise à certains), l’artiste qui est au centre de toutes les conversations aujourd’hui est tout d’abord un homme courageux. Et c’est ce courage que nous saluons aujourd’hui. Alors que la situation économique du pays voudrait que le gouvernement et les média établis s’acharnent à promouvoir des solutions efficaces pour sortir la France de la crise, il est navrant de constater à quel point les intérêts dictés par quelques élites semblent être supérieurs à ceux de plus 60 millions d’habitants livrés aux affres de la crise économique actuelle. Profondément anti-communautariste, Dieudonné promeut l’esprit de reconciliation et la quête de la vérité sur une grande variété de sujets, toujours sur le ton de l’humour. Et c’est pour ces qualités et cet attachement à l’indépendance de l’esprit humain que nous avons décidé de décerner à Dieudonné Mbala Mbala, le titre de l’homme de l’année 2013.



Categories: OPINION

Tell us what you think. Cliquez ici et donnez votre avis

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: