Dieudonné: La mise au point magistrale de son avocate après les incohérences du “canard enchaîné” [VIDÉO]


Le lynchage dont est victime l’humoriste Dieudonné en France — depuis plus de dix ans —  a pris une nouvelle tournure ces derniers mois. Cette semaine, c’est Le Canard Enchaîné (un journal satirique français) qui en remet une couche avec un scoop qui ne vaut pas un clou. Ce journal essaie désespérément d’exploiter la naïveté du lecteur peu au fait des revenus considérables que peut générer un humoriste au sommet de son art. Dieudonné est le plus grand vendeur de billets de spectacle depuis qu’il a recommencé à se produire dans de grandes salles en France et à l’étranger. Mais, apparemment, cet aspect des choses est étranger aux membres de la rédaction du canard déchaîné…heu…enchaîné.

Pas besoin d’être un génie de la calculette, lorsqu’il suffit d’aller faire un tour sur l’agenda publié sur le site internet de l’artiste persécuté par une classe politique (gauche et droite, c’est pareil) et une élite médiatique françaises complètement désemparées face au phénomène Dieudonné, pour constater que Monsieur Mbala Mbala (signification du nom en langue ewondo: le gardien, le protecteur) ne se tourne pas les pouces. Par conséquent, autant que les autres artistes, il a droit au fruit de son labeur.

La propagande menée par l’hebdo satirique ne se contente pas de tromper ses lecteurs sur le front des revenus de l’artiste persécuté. Il essaie de présenter le chapitre du rachat aux enchères de la seconde propriété du comique comme un appel aux dons. Non, Messieurs et dames du Canard déchaîné, Dieudonné n’a pas eu recours à un appel aux dons de ses fans, comme éhontément affirmé dans vos pages, mais à un emprunt. Chaque créancier a d’ailleurs déjà été remboursé. Et si tel n’a pas encore été le cas, pour une minorité d’entre eux, cela ne saurait tarder. Parmi les plus généreux des fans de Dieudonné qui lui ont prêté de l’argent, l’hebdomadaire satirique donne la parole à un ouvrier qui a vidé son compte pour faire un chèque de 25’000 €,  que le journaliste s’entête à qualifier de “don”, alors qu’il n’en est rien. Le généreux donateur a beau rectifier : “C’était plutôt un prêt. Je lui ai fait confiance sur parole. Sa compagne m’a remboursé quelques mois plus tard”, Le Canard déchaîné ne rectifiera pas son affirmation gratuite.

Jadis considéré comme une source fiable d’information, sur ce coup, l’hebdo satirique s’est décrédibilisé en venant grossir le rang des organes de presse qui reprennent en choeur les fausses accusations proférées contre Dieudonné par un ministre français “éternellement attaché à Israël” et par des associations qui sont en fait des lobbys qui roulent pour des intérêts bien spécifiques.

La vidéo qui va suivre présente une interview donnée par Isabelle Coutant-Peyre. Elles est un des avocats de Dieudonné. Elle revient sur les accusations qui pèsent sur son client et dénonce l’acharnement dont le meilleur humoriste de tout l’espace francophone fait l’objet ainsi que les atteintes à sa présomption d’innocence.



Categories: News

Tell us what you think. Cliquez ici et donnez votre avis

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: