Serena Williams, toujours mal aimée, malgré ses 19 titres de grand chelem


En novembre 2008, l’Amérique envoyait Barack Obama à la “Maison Blanche”. L’Amérique et ses 62.6% de Blancs américains s’offraient, pour la première fois de leur histoire, un (demi) Noir à la tête du pays. Tout comme en politique, l’Amérique dispose également d’un réservoir inépuisable de grands talents dans le monde du sport. Dans le tennis professionnel, l’Amérique découvre — dès septembre 1995, à l’âge de 14 ans — une surdouée de la petite balle jaune qui répond au nom de Serena Williams.

Si Barack Obama a été — dès le lendemain de son ascension à la tête des États-Unis — célébré comme un héros, allant même jusqu’à décrocher le Prix Nobel de la paix 2009, Serena Williams (19 titres de grand chelem) — qui vient de battre le record détenu par Martina Navratilova (18 titres) et Chris Evert (18 titres) — devrait également être célébrée avec autant d’enthousiasme.

Mais, attendre un tel effort de l’Amérique, c’est proprement mal connaître le pays de l’oncle Sam.

Serena Williams ne sera jamais la chérie de l’Amérique pour la simple et bonne raison que — même si on est aujourd’hui en 2015, même si c’est la seule ressortissante des États-Unis qui domine outrageusement le tennis professionnel actuellement — elle est noire. Peu importe son irrésistible succès planétaire, Serena Williams ne séduit pas assez l’Amérique. Comment cela est-il possible?

L’Amérique a ses préférences. Des goûts et des couleurs, me diriez-vous…

Des preuves pour étayer mon propos? Juste un exemple… Le week-end pendant lequel Serena Williams décrochait son 19è titre de grand chelem et — par la même occasion — devenait la plus grande joueuse de toute l’histoire du tennis (à deux longueurs de Steffi Graf), l’Amérique s’extasiait devant la télé pendant le 49è Super Bowl. Et les héros du jour étaient Tom Brady et son équipe des “patriots”.

Toujours dans la même veine, prenons le cas d’Andy Murray. Durant tout l’Open d’Australie, il ne s’est jamais gêné de pousser des jurons à chaque frustration. L’on n’imagine même pas le sort que les journalistes et autres commentateurs auraient réservé à Serena, eût-elle produit la moitié des gros mots proférés par le joueur de tennis anglais.

Bien entendu, personne n’affirme ici que Serena Williams n’a jamais eu un écart de conduite. Cela lui est arrivé une seule fois durant toute sa carrière qui a débuté en septembre 1995. Mais, tenez-vous tranquille, ses menaces proférées à la juge de ligne de l’US Open reviennent très souvent dans les commentaires de journalistes, et autres experts, chaque fois que l’on doit trouver une raison pour critiquer l’américaine de 33 ans.

Jusqu’à quand l’Amérique va-t-elle continuer à ignorer Serena Williams?

Oracene Price, la mère de Venus et Serena Williams, nous fait une confidence à ce propos: “en effet, l’Amérique n’a plus vraiment le choix. L’heure de faire la fine bouche est passée car, actuellement, elle ne peut compter que sur ces deux filles, noires et vieilles. Elles continuent de réprésenter valablement l’Amérique. Et pour moi, cela est tout à fait remarquable”.

AP APTOPIX AUSTRALIAN OPEN TENNIS S TEN AUS

Depuis, 2013, les neufs meilleures joueuses de tennis au monde n’ont pu obtenir que 4.1% de victoires contre Serena Williams.

Sur les 11 dernières finales de tournoi disputées, Serena Williams les a toutes remportées.

Classée première joueuse mondiale par le WTA, Serena Williams reste le leader incontesté du tennis mondial.

serena4

Serena Williams nous rappelle que le chemin du succès est toujours en construction. Direction: la gloire et l’histoire.

”Ennemies” sur Twitter et ”copines” sur le court de tennis, aux côtés de Caroline Wozniacki, Serena Williams éclate de rire  en soulèvant son trophée de l’US Open 2014.

Serena Williams à New York, après avoir remporté un énième US Open en 2014. Une photo pour les fans et la presse.

Serena à l’oeuvre

Serena victorieuse



Categories: Sports

1 reply

  1. Très bèl article et brut de vérité

    Like

Tell us what you think. Cliquez ici et donnez votre avis

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: