UEFA Champions league: le FC Barcelona défait le Bayern de Munich et se qualifie pour la finale [photo et vidéo]


Bayern Barcelona

Une ville, un rêve” [“Eine Stadt, Ein Traum”]. La dévise proclamée par les nombreux fans du Bayern de Munich, au coup d’envoi de cette demi-finale retour, n’aura pas eu l’effet escompté. Il faut dire que les trois buts encaissés à l’aller en Espagne représentaient déjà un obstacle quasiment impossible à surmonter face à une formation du FC Barcelone à nouveau au grand complet.

Pourtant, dès la 8ème minute de jeu, Benatia a offert quelques raisons d’espérer aux supporters du Bayern en ouvrant la marque de la tête sur un corner (1-0, 8eme). Mais la triple menace constituée par Messi, Suarez et Neymar a rapidement tué le suspense et douché les folles attentes des spectateurs allemands. L’infernal trio a permis au Barça de marquer à deux reprises en quinze minutes (1-2, 15eme et 29eme) et d’obliger les Bavarois à alors inscrire quatre buts sans en encaisser.

Portés par leur excellent public et par un Guardiola désireux de sortir avec les honneurs face à son ancienne équipe, les coéquipiers du capitaine Lahm ont d’abord été tout proches d’égaliser avant la pause avant d’y parvenir en seconde période.

Face à des Barcelonais complètement endormis et qui avaient peut-être déjà la tête à leur déplacement à l’Atlético Madrid dimanche, les Munichois ont égalisé grâce à une belle réalisation de Lewandowski suite à une perte de balle de Busquets dans l’entrejeu (2-2, 59eme). Avant de s’imposer finalement sur une nouvelle frappe de loin signée T.Müller (3-2, 74eme).

Mais les Catalans n’ont finalement pas tremblé et se qualifient tranquillement pour la huitième finale de Ligue des Champions de leur histoire. La Juventus Turin et le Real Madrid, qui se retrouvent mercredi soir, ne partiront en tout cas pas favoris face à cette impressionnante formation barcelonaise, encore en course pour le triplé. Du côté du Bayern, les lendemains pourraient être difficiles malgré le titre en Bundesliga avec des mouvements annoncés lors du prochain marché des tranferts.

L’analyse par équipe:

Bayern Munich
BENATIA s’est montré à son avantage sur la première occasion du Bayern en catapultant sa tête au fond des filets mais il n’a pas été très inspiré dans son placement par la suite. Comme sur l’action du deuxième but où il dézone complètement pour tenter l’interception. Humilié au match aller par Messi, J.BOATENG a également été en difficulté, souvent abandonné par ses milieux de terrain. RAFINHA a montré une nouvelle fois que la marche était trop haute pour lui, même si, côté gauche, BERNAT n’a pas fait beaucoup mieux, si ce n’est peut-être sur un centre ou deux. Les deux latéraux munichois ont souvent été dépassés défensivement en première période. NEUER a réussi un bel arrêt devant Rakitic avant de s’incliner à deux reprises sans ne rien y pouvoir. Il n’a quasiment plus été sollicité par la suite. Placé tantôt à droite, tantôt plus au centre, LAHM n’a pas eu beaucoup d’influence dans le jeu bavarois et s’est surtout contenté de faire le pressing.

Auteur du corner de l’ouverture du score, XABI ALONSO a en revanche eu du mal défensivement face à la vitesse des attaquants barcelonais, à l’image de sa course sur l’égalisation blaugrana. Le poids des années commence à peser pour l’ancien Madrilène. Difficile pour SCHWEINSTEIGER de poser le pied sur le ballon et de bien orienter le jeu du Bayern. La faute évidemment au pressing incessant des Barcelonais. Mais le milieu allemand a su attendre son heure pour délivrer deux passes décisives en seconde période. THIAGO ALCANTARA a réussi deux percées en première période dont une qui a failli entraîner le but de l’égalisation. T.MULLER a beaucoup tenté en soutien de LEWANDOWSKI. Sa tête en première période a bien été repoussée par Ter Stegen. Il a posé quelques soucis à la défense catalane et a été récompensé de ses efforts avec un beau troisième but. Le Polonais a lui gagné de nombreux duels en pointe. Dans son rôle de pivot, il s’est constamment battu mais a manqué d’efficacité, notamment sur son énorme occasion avant la pause.

– Pas de changement dans le onze de départ du Bayern, toujours privé de Badstuber, Alaba, Ribéry et Robben.

FC Barcelone
De retour en Allemagne, TER STEGEN a manqué sa première intervention mais s’est parfaitement rattrapé par la suite avec notamment deux arrêts de très grande classe en première période. Pas sûr que cela suffise néanmoins à remettre en cause la suprématie de Neuer au sein de la Mannschaft. Mais c’est bien une « MSN » de plus en plus complémentaire qui a fait la différence une nouvelle fois pour le Barça. Avec un MESSI à la baguette et à l’origine des deux buts, dont un suite à une déviation de la tête. Côté droit, l’Argentin a une nouvelle fois été souvent inspiré dans ses passes et dans ses dribbles, et n’a pas eu à beaucoup s’employer. Remplacé à la pause par PEDRO (46eme), très discret, L.SUAREZ n’a pas été heureux dans tout ce qu’il a tenté mais il a une nouvelle fois su faire les bons appels et a signé deux passes décisives parfaites pour NEYMAR, qui est de plus en plus létal au fil des semaines. Le Brésilien a clairement simplifié son jeu et n’est plus le soliste d’il y a un an.

INIESTA et RAKITIC, qui s’est procuré la première occasion de la partie, ont été plutôt discrets mais il n’y avait pas besoin de plus pour se qualifier. Toujours aussi bon à la récupération, BUSQUETS a néanmoins été souvent battu dans les duels aériens, à l’image de l’ouverture du score munichoise. Sa perte de balle très évitable entraîne le but du 2-2 pour le Bayern. A ne pas rééditer en finale évidemment. D.ALVES et ALBA ont répondu présent sur leurs côtés, même s’ils ont parfois été un brin trop attentistes sur quelques centres adverses. PIQUE et MASCHERANO ont déjà été plus impériaux et les attaquants du Bayern sont souvent arrivés à frapper dans leur secteur, plein axe. Le second a perdu son duel face à Lewandowski sur le 2-2 et il a été replacé dans l’entrejeu.

– Aucun absent à signaler pour le Barça. Mascherano a à nouveau été préféré à Mathieu en défense centrale.

L’arbitrage:

M.Clattenburg a rendu une bonne copie lors d’une partie où il a tout de même dû distribuer sept cartons jaunes. Mention spéciale à son arbitre de surface qui n’a pas eu besoin de la goal-line technology pour se rendre compte que Ter Stegen était parvenu à empêcher le ballon de franchir entièrement sa ligne de but à la 39eme minute.

Allianz Arena (71 000 spectateurs environ)
Temps clair – Pelouse excellente
Arbitre : M.Clattenburg (ANG) ( 6)
Buts : Benatia (7eme), Lewandowski (59eme) et T.Müller (74eme) pour le Bayern Munich – Neymar (15eme et 29eme) pour le FC Barcelone
Avertissements : Rafinha (40eme), Thiago Alcantara (45eme+2), Lewandowski (76eme), X.Alonso (81eme) et Rode (84eme) pour le Bayern Munich – Rakitic (64eme) et Pedro (85eme) pour le FC Barcelone
Expulsion : Aucune

Bayern Munich:
Neuer ( 5) – Rafinha ( 4), J.Boateng ( 4), Benatia ( 4), Bernat ( 4) – Lahm (cap) ( 4) puis Rode (68eme), Xabi Alonso ( 4), Schweinsteiger ( 6) puis Götze (87eme), Thiago Alcantara ( 5) – T.Müller ( 5) – Lewandowski ( 7)
N’ont pas participé : Reina (g), Dante, Javi Martinez, Weiser, Pizarro.
Entraîneur : J.Guardiola

FC Barcelone:
Ter Stegen ( 4) – D.Alvès ( 5), Piqué ( 5), Mascherano ( 5) puis Mathieu (71eme), Alba ( 6) – Rakitic ( 6), Busquets ( 4), Iniesta (cap) ( 5) puis Xavi (75eme) – Messi ( 6), Neymar ( 6), L.Suarez ( 7) puis Pedro (46eme – 4)
N’ont pas participé : Bravo (g), Bartra, Adriano.
Entraîneur : L.Enrique



Categories: Sports

Tell us what you think. Cliquez ici et donnez votre avis

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: