Chasse à l’homme: pourquoi les américains veulent la peau de Sepp Blatter?


La FIFA est sous le feu des projecteurs. Plusieurs membres de son équipe dirigeante (près d’une dizaine de personnalités, selon le New York Times) sont recherchées ou sont en état d’arrestation depuis ce matin à Zurich. En attente d’une éventuelle extradition vers les Etats-Unis? Impossible de confirmer pour le moment.

Mais, une chose est sûre: la police suisse agit pour le compte de la justice américaine, comme l’ont déjà confirmé plusieurs agences de presse et conformément à la convention d’entraide judiciaire en matière pénale qui lie les États-Unis à la Suisse depuis le 25 mai 1973.

Quels sont les crimes de Sepp Blatter et ses acolytes, selon les USA?

La justice américaine, dans cette chasse à l’homme, tient un rôle bien déterminé. Selon le New York Times, le FBI, sous les ordres de la nouvelle ministre de la justice, Loretta E. Lynch, nommée par le Président Obama il y a à peine un mois, a pour mission de mettre la main sur tous ceux — au sein de la FIFA —  qui ont participé à ériger la corruption comme un élément indispensable dans toutes les facettes de fonctionnement de l’institution présidée par Sepp Blatter.

Cependant, tous les observateurs de la scène internationale le savent, la FIFA et son Président n’intéressent vraiment la justice américaine aujourd’hui que pour une raison: la Russie de Vladimir Poutine. Sepp Blatter et ses amis dirigent quand même la FIFA depuis 1998. L’idée selon laquelle, 17 ans plus, Sepp Blatter, la FIFA et sa corruption systémique n’intéressent le FBI et la ministre de la justice américaine, rien que pour les questions éthiques et morales, n’impressionne et ne convainc pas grand monde.

Ceux qui s’intéressent à la scène mondiale ont remarqué que depuis que le Président russe essaie d’imposer son point de vue sur les questions internationales, les pays occidentaux, sous les ordres des américains, lui mènent une guerre impitoyable. Pour venger l’Ukraine qui est passée sous leur contrôle, les occidentaux doivent punir la Russie par tous les moyens. La coupe du monde de 2018, est une façon, parmi d’autres, d’arriver à cette fin. Et s’il faut mettre un coup de pied dans la fourmillière corrompue gérée de main de maître par Sepp Blatter depuis 1998, Obama et compagnie ne vont pas se faire prier.

Bien évidemment, interrogé par la presse, le ministre russe des sports, Vitaly Mutko a essayé d’expliquer qu’il n’existe pas un lien entre les arrestations effectuées ce matin à Zurich et l’édition de la coupe du monde de football qui aura lieu dans son pays en 2018.

En attendant, les autorités judiciaires suisses viennent d’annoncer avoir ouvert une enquête criminelle sur l’attribution des deux éditions de la coupe du monde de football de 2018 (Russie) et 2022 (Qatar).

Normal, la FIFA a son siège à Zurich. Et cette ouverture d’enquête est une commande du patron — les USA.

Pourquoi les américains veulent la peau de Sepp Blatter?

Les Américains ne connaissent le footbal que depuis peu. La seule coupe du monde organisée dans leur pays fut organisée en 1994. Et ils continuent d’ailleurs d’appeler ce sport le “soccer” alors que l’humanité entière parle de “football”. Cherchez l’erreur…

Et l’on sait que lorsque les américains commencent à s’attacher à quelque chose, il vaut mieux, en général, ne pas les contrarier.

Il y a deux jours, les sénateurs américains Bob Menendez (New Jersey) et John McCain (Arizona) ont lancé un appel en direction de la FIFA en demandant à ses membres de retirer leur soutien à Sepp  Blatter, candidat pour la 5ème fois à sa propre succession. Le crime de Sepp Blatter? Son soutien témoigné à la Russie de Vladimir Poutine pour l’organisation de la coupe du monde 2018, malgré ”les violations actuelles et repétées de l’intégrité territoriale de l’Ukraine”.

Dans la lettre addressée aux membres de la FIFA, les deux dignitaires s’offusquent du fait que “l’organisation de la coupe du monde 2018 par la Russie octroyée par la FIFA soit une opportunité économique pour le pays de Vladimir Poutine. Ce qui constituerait une violation des sanctions internationales mises en place par la communauté interantionale.”

Le prochain président de la FIFA a la responsabilité d’assurer, non seulement la sécurité de la coupe du monde 2018, mais aussi la pérennité de la mission de la FIFA qui est de promouvoir le football sur la plan mondial avec les valeurs humanitaires, culturelles et éducatives”.

Désormais, les américains aiment le football. Et ils tiennent à le faire savoir à Sepp Blatter, le président de la FIFA. Mais, ce que les américains oublient, c’est que la FIFA n’en fait qu’à sa tête. Elle ne rend de compte à personne, sauf à ses membres qui sont les fédérations (associations) nationales de football.

L’inévitable confrontation des deux géants que tout le monde craignait va donc inévitablement avoir lieu. Elle a commencé ce matin à Zurich. Et à en croire certaines indiscrétions, ce n’est que le début d’une longue campagne qui risque de durer très longtemps. Les américains ont la réputation de savoir quand déclencher les hostilités. Mais, ils ne savent jamais quand y mettre un terme.

En fait, ils ne s’arrêtent souvent que lorsqu’ils ont tout transformé à leur guise. Amis de la FIFA, serrez donc vos ceintures, le voyage va être long.

Vous voulez en savoir plus sur Sepp Blatter et la FIFA? Voici le dernier documentaire (en anglais) consacré au Suisse et à l’institution qu’il dirige depuis 1998.

 

 



Categories: Sports

Tell us what you think. Cliquez ici et donnez votre avis

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: