La Chine dévalue le yuan face au dollar, voici ce qu’il faut comprendre


Mardi matin, la Banque centrale chinoise a annoncé qu’elle fixait le point médian de la bande de fluctuation quotidienne autorisée du yuan à 6,2298 pour un dollar, contre 6,1162 lundi. En présentant sa décision, elle a dit viser une dépréciation “exceptionnelle” de près de 1.9%. Cette décision des autorités monnétaires de la Chine fait suite à une série d’indicateurs macroéconomiques décevants, et notamment une chute des exportations au mois de juillet.

Compte tenu des excédents relativement importants enrégistrés dans le commerce des biens, le taux de change effectif réel du yuan est encore relativement fort vis-à-vis d’autres devises et s’écarte des anticipations du marché“, a expliqué la Banque Centrale dans un communiqué. “Il est donc nécessaire d’améliorer encore la fixation du point médian du yuan pour répondre aux besoins du marché.”

Sachant que cette décision des autorités chinoises aura un effet domino sur les marchés, vu le statut de premier exportateur mondial qu’occupe l’empire du milieu, et l’utilisation de plus en plus croissante de sa monnaie dans les transactions à l’étranger, voici quelques éléments importants à comprendre sur cette dévaluation.

Les termes exacts de la dévaluation du yuan du 05 août 2015

Il est communément admis et reconnu que la Chine exerce un contrôle ferme sur la valeur de sa monnaie. Chaque jour, elle définit un taux de change du yuan contre le dollar américain.

Parallèlement, sur le marché chinois, chaque jour, les traders sont autorisés à positionner le yuan 2% plus ou moins cher dans leurs transactions. Mais, avec cette pratique, la Banque Centrale chinoise (la Banque Populaire de Chine) décide régulièrement d’ignorer les signaux du marché lorsqu’elle fixe le taux d’échange applicable le lendemain. De la sorte, il arrive souvent qu’elle force le yuan à demeurer à une valeur que les marchés ne reconnaissent pas, notamment les marchés actifs en dollars — en d’autres termes: tous les marchés.

Avec la dévaluation de ce 11 Août 2015, la Chine annonce qu’elle va désormais prendre en compte le taux du jour d’avant.

Les raisons à l’origine de cette dévaluation

Dans son communiqué, la Banque Centrale chinoise affirme vouloir mettre la valeur du yuan sur le diapason du marché. Mais, ce qui apparaît évident dans cette sortie des autoriés monétaires chinoises, c’est leur décision de protéger leurs exportations qui ont chuté de 8,3% en comparaison avec celles de juillet 2014. Même si le taux de croissance reste stable à environ 7%, avec cette dévaluation, la Chine permet à ses exportateurs de continuer à exercer leurs activités de manière compétitive.

L’impact de cette dévaluation sur le reste du monde

Cette dévaluation de près de 2% du yuan face au dollar signale au reste du monde que les analyses indiquant un refroidissement de la machine économique chinoise sont réelles. Les autorités chinoises en sont conscientes, et demeurent déterminées à encourager l’activité économique, en général, et les exportations, en particulier.

Mais, du point de vue des partenaires économiques de la Chine, notamment les Etats-Unis, l’Union Européenne et tous les pays qui exportent vers la Chine, cette dévaluation du yuan n’est pas une bonne nouvelle. Les entreprises de ces pays qui exportent vers la Chine vont être en désavantage par rapport à leurs concurrents chinois. En pleine année de campagne présidentielle aux Etats-Unis, cette dévaluation du yuan tombe très mal, car elle va raviver les critiques justifiées d’une monnaie chinoise maintenue de manière chronique et artificielle à un niveau bas qui ne reflète guère sa réelle valeur. Une sous-évaluation de la monnaie chinoise qui participe, entre autres, à l’aggravation du déficit commercial américain.

L’impact de cette dévaluation sur les marchés

À l’évidence, cette dévaluation de la monnaie chinoise va forcer les autres banques centrales du monde entier à revoir la valeur de leur monnaies respectives. Elles ne vont pas manquer, chacune à son tour, d’évoquer la pression causée par l’homologue de l’empire du milieu.

De même, dans la perspective d’aider les secteurs exportateurs de leurs économies respectives, les banques centrales ne tarderont pas à revoir la valeur de leurs monnaies afin de prévenir la destabilisation des flux de capitaux, la Chine étant une destination importante de capitaux. Un effet négatif sur le marché des matières premières est un autre élément à prendre en compte. En effet, cette dévaluation du yuan va signaler une baisse de la capacité chinoise à absorber ces produits. Certains investisseurs — craignant des dévaluations subséquentes — pourraient accélérer une fuite des capitaux en dehors de la Chine. Un mouvement de panique chez les investisseurs complètement différent de celui évoqué plus haut chez les mêmes acteurs économiques

L’impact sur les relations entre les deux premières économies du monde

Cette dévaluation intervient avant la visite visite du Président chinois aux Etats-Unis, programmée pour la fin du mois de septembre. Ce qui ne va pas manquer d’occasionner des frictions dans les relations entre ces deux géants économiques. À L’évidence, la priorité pour la Chine semble être placée sur la compétitivité de son économie. Les états d’âme des autorités américaines attendront.

Toutefois, cette analyse des autorités chinoises comporte une erreur importante. Dans leur volonté de voir le yuan compétir sur le marché des monnaies et dans le but de le voir figurer dans le panier des monnaies du Fonds Monétaire International, cette dévaluation vient compliquer leur tâche. Par ailleurs, cette analyse ajoute de l’eau au moulin des critiques qui restent convaincus que, toute façon, c’est toute l’économie chinoise qui est basée sur des chiffres fabriquées de toutes pièces.

Même si tout le monde comprend la volonté de la Banque Centrale chinoise à porter secours aux entreprises de la première nation exportatrice du monde, le temps est peut-être venu, pour la Chine, de commencer à contempler d’autres sources de croissances, afin de continuer à soutenir sa propospérité et la crédibilité de sa monnaie.

 

 



Categories: Economy

Tell us what you think. Cliquez ici et donnez votre avis

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: