Nicki Minaj en Angola: qu’est-ce qui est plus important, le business ou les droits de l’homme?


Le travail des organisations non gouvernementales (ONG) actives dans le processus de démocratisation et la sauvegarde des droits humains, dans les quatre coins du monde, est louable. Il est même fondamental. Toutefois, il faut aussi le dire clairement: tout le monde a droit au bonheur. Même si ce bonheur est servi par un vieux dictateur africain. Surtout, il faut se rappeler que personne n’a le droit d’empiéter sur le bonheur des autres. Si l’assertion précedemmet affirmée a du sens pour certains, il s’avère qu’elle est très peu évidente pour les porte-drapeau des droits de l’homme.

En effet, Human Rights Foundation (HRF), une ONG américaine, active dans la défense des droits de l’homme, semble peu disposée à considérer ce point de vue. Dans une longue lettre adressée à Nicki Minaj, elle désapprouve le projet de la superstar américaine du Hip Hop, de prendre part à un festival musical sponsorisé par Unitel, une compagnie de téléphone mobile, dont le capital est — en partie — détenu par Isabel Dos Santos, la fille du Président angolais. Le festival de musique aura lieu à Luanda le 19 décembre à l’occasion des festivités de Noël, comme l’indique l’affiche postée ci-dessous.

Nicki

Dans sa tirade, Thor Halvorssen, le président de HRF, en plus de s’opposer au concert prévu le 19 décembre à l’Unitel Christmas Festival, organisé au Coqueiros Stadium, il souligne que la chanteuse de 33 ans n’était pas encore née quand le président José Eduardo dos Santos accéda au pouvoir en 1979, installant sa famille aux affaires. “Il a instauré comme routine le harcèlement avec l’arrestation et l’exécution d’hommes politiques, de journalistes, de militants, et d’étudiants qui s’opposent au gouvernement et dénoncent la corruption”, martèle-t-il.

Mme Minaj, vous êtes bien connue pour être impliquée auprès d’organisations caritatives comme la Get Schooled Foundation, qui encourage les jeunes à terminer leurs études secondaires et à réussir au collège. Si vous offrez votre spectacle au dictateur et à sa famille, vous serez alors dans le camps de ceux qui volent les ressources pédagogiques et l’avenir des jeunes Angolais”, poursuit-il.

Il est utile de se rappeler que l’ONG HRF — sous les ordres du même président Thor Halvorssen — n’en est pas à son coup d’essai. En 2013, par exemple, elle avait réussi à pourrir la vie de Jennifer Lopez, l’accusant d’avoir récolté plus de 10 millions de dollars en participant à plusieurs concerts privés organisés en l’honneur de patrons de la mafia russe et de dictateurs d’anciennes Républiques soviétiques (ex: le Turkmenistan du Président Gurbanguly Berdymukhammedov). Acculée, la superstar américaine, d’origine portoricaine, avait fini par publier une lettre d’excuse.

 

 

 



Categories: Buzz

Tell us what you think. Cliquez ici et donnez votre avis

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: