Déraillement d’un train passager au Cameroun: Paul Biya et Vincent Bolloré renient leurs responsabilités et se rejettent la faute


79 morts et environ 600 blessés, voilà le bilan officiel du déraillement meurtrier d’un train qui a eu lieu au Cameroun, le vendredi 21 octobre 2016. Le bilan non officiel fait état de plusieurs centaines de morts. Cette catastrophe survient suite à l’effondrement d’un pont sur la route reliant les deux principales villes du Cameroun (Yaoundé et Douala) pour cause de fortes pluies.

Pour faire face à l’affluence de voyageurs qui devaient rallier les villes de Yaoundé et Douala, le vendredi 21 octobre, la société Camrail, dont l’actionnaire principal est le groupe français Bolloré, décide d’ajouter huit wagons aux neuf voitures prévues du train. À elle seule, cette décision suffit pour souligner, non seulement l’irresponsabilité du management de Camrail, mais également le caractère cavalier appliqué à la gestion des affaires publiques du Cameroun.

Pas la peine de chercher un bouc émissaire du côté du gouvernement”, se défile le ministre camerounais des transports.

Je pense que pour chaque partie et pour les familles des disparus, il est important que des explications soient trouvées. Il y a des équipes techniques qui sont rodées dans les chemins de fer. Ces équipes, dès les premiers instants, sont arrivées pour accompagner les nôtres. Je parle d’enquête interne”, indique, quant à lui, Mohamed Abdoulaye Diop, directeur régional de Camrail.

L’opposition au gouvernement camerounais, peu impressionnée par les arguments des uns et des autres, renvoie les protagonistes de cette catastrophe ferroviaire à leurs chères études.

L’exécutif ne peut pas prétendre mettre sur pied une enquête, elle doit être véritablement indépendante, sinon au moins parlementaire, pour que les responsabilités soient identifiées ”, dénonce Joshua Ossih, premier vice-président du SDF.

Il faudra qu’on enquête non seulement sur la qualité de la concession du rail camerounais, mais aussi sur l’infrastructure de transport”, ajoute le député camerounais.

Le politicien du SDF va même plus loin lorsqu’il fustige l’irresponsabilité caractérisée du gouvernement dans sa gestion et son implémentation du budget 2016 dont une partie devait être effectivement consacrée à la rénovation des infrastructures vétustes à l’origine de la série de catastrophes qui ont causé des morts par centaines au Cameroun ces derniers temps.

paul-biya-vincent-bollore

À l’heure de séparer le bon grain de l’ivraie, Camrail, filiale d’un groupe Bolloré, symbole de l’impérialisme français au Cameroun, fait figure, à son corps défendant, de bouc émissaire idéal.

Depuis la privatisation des chemins de fer camerounais et la concession octroyée au groupe Bolloré en 1999, ce dernier est suspecté de n’avoir pour préoccupation que le profit et de négliger les engagements pris pour assurer la maintenance et l’entretien des infrastructures.

Le ministre des transports camerounais, Edgar Alain Mebe Ngo’o, a déjà annoncé la couleur : “Le ministre donne une orientation générale”, mais la décision d’ajouter huit voitures pour répondre à l’afflux de passagers a été prise par “les responsables de Camrail”. Les dés sont jetés. Paul Biya tient son coupable. Le peuple camerounais n’y verra que du feu.

Les familles des victimes encore hospitalisées seront soulagées de savoir que le contribuable camerounais prendra à sa charge les frais perpétrés par cette catastrophe national. Parole de Paul Biya, qui, ne l’oublions pas, a décrété lundi 24 octobre journée de deuil national.

Fraîchement revenu d’un long “séjour privé” en Suisse, il est utile de souligner que cette catastrophe oblige le président camerounais à occasionnellement faire semblant de s’intéresser au peuple qu’il meurtrit depuis plus de trente ans.

 



Categories: Reality check

Tell us what you think. Cliquez ici et donnez votre avis

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: