CAN 2017 : Les Lions Indomptables du Cameroun Sacrés Champions pour la Vième fois

L’équipe nationale de football du Cameroun a frappé un grand coup au Gabon, dimanche soir. Après quinze ans de calme plat, les Lions du Cameroun ont enfin remporté le trophée de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2017). De la même façon, les rues du Cameroun ont renoué avec les cris de joie d’après victoire des Lions indomptables. Ce dimanche 5 février, au coup de sifflet final de l’arbitre central, marquant la fin de la 31e édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), le Cameroun est sacré, pour la 5e fois de son histoire, champion d’Afrique.

Je vis l’histoire. Nous sommes entrés dans l’histoire. Le Cameroun est à nouveau indomptable, jubile Alain à coups de poing sur la capote d’une vieille voiture abandonnée, autocollants aux couleurs nationales sur le front et les deux joues. Je n’y croyais vraiment pas, personne n’y croyait, je vous assure. Là, je suis en joie !”

Pourtant, au début de cette CAN gabonaise, le désamour entre les Lions et leurs supporters semblait consommé. Pierre, retraité, nostalgique de “l’époque de Roger Milla”, avait même refusé l’invitation de son fils installé au Gabon pour suivre les matchs. “Je lui ai dit que je ne pouvais pas me rendre à Libreville et voir le Cameroun déchu, regrette-t-il. J’avais trop peur, je ne pouvais même pas miser un franc sur leur victoire.”

Malgré une première mi-temps où les Lions ont été menés un but à zéro par l’Egypte, Pierre n’a pas bougé de son siège, convaincu “au fond de lui d’une victoire”. La deuxième période a vu l’égalisation de Nkoulou et le but “sauveur” de Vincent Aboubakar. Pierre s’est levé et s’est mis à courir : il a offert six bouteilles de bière à ses “vieux” amis.

Il est utile de rappeler que plusieurs joueurs ont refusé la convocation, à l’image de Joël Matip, Erick Choupo-Moting ou le Marseillais André Zambo Anguissa. Mais, notamment, grâce aux prestations de Benjamin Moukandjo et Christian Bassogog, sans oublier le gardien Fabrice Ondoa, les hommes du coach Hugo Broos ont fait mentir les pronostics. Autant dire que ceux qui ont refusé l’invitation auront des regrets… En tout cas, le peuple camerounais ne les regrette sûrement pas et s’apprête à célébrer ce titre pendant des heures, des jours, des semaines… Peut-être même jusqu’à la prochaine édition de 2019 qui aura lieu… au Cameroun !

Avec Pierre-Damien Lacourte et Josiane Kouagheu



Categories: Sports

Leave a Reply

%d bloggers like this: